Union ― Travail ― Justice

Actualités

Coopération Gabon-Québec : l'UQTR à l'honneur

UQTR & GABON @ PRIX BCEI

L'UQTR remporte le prestigieux Prix Panorama du BCEI pour son projet d'appui à l'INFASS au Gabon.


 

 

C'est le 15 novembre 2016, devant près d’un millier de professionnels et cadres supérieurs du milieu de l’éducation internationale de partout au Canada, réunis à Ottawa pour le 50ème congrès annuel du Bureau canadien de l’éducation internationale (BCEI), que l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) a eu l’honneur de recevoir le prestigieux Prix Panorama du BCEI pour un programme extraordinaire d’éducation internationale.

 

Cette distinction, qui souligne l’innovation et l’excellence pour la conception, la planification, la mise en œuvre et la gestion de réalisations de grande qualité en éducation internationale, a été remise à l’université trifluvienne pour son projet d’appui à la mise en œuvre du plan d’action de l’Institut National de Formation d’Action Sanitaire et Sociale (INFASS) au Gabon.

 

 

 

La cérémonie, déjà bien spéciale pour l’UQTR revêtait une importance toute particulière, alors qu’elle se déroulait en présence de l'Ambassadeur du Gabon au Canada, S.E.M. Sosthène NGOKILA, Maître d'oeuvre de la coopération Gabon-Canada; du Secrétaire Général Adjoint du ministère de la Santé du Gabon, ainsi que deux cadres supérieurs de l’INFASS qui ont joué un rôle important dans la mise en œuvre de ce projet, la délégation gabonaise ayant fait le voyage Libreville-Ottawa pour assister à cet événement. Une délégation de l’UQTR, dirigée par le recteur Daniel McMahon, était également présente.

«C’est un formidable honneur de recevoir ce prix qui est en soi un symbole éloquent de l’ouverture des frontières du savoir. J’ai la conviction aujourd’hui que l’UQTR, ainsi que nos partenaires de l’INFASS, ont réussi à faire une réelle différence dans la qualité des soins de santé qui sont maintenant offerts à la population gabonaise», a expliqué M. McMahon.

Fait intéressant, l’UQTR est la seule institution québécoise à avoir été honorée cette année parmi les 12 prix canadiens du BCEI remis pour reconnaître l’excellence en matière d’internationalisation.


 

Le projet d’envergure, pour lequel l’UQTR a remporté ce prestigieux prix du BCEI a débuté en 2011 alors que le gouvernement gabonais prenait l’engagement d’améliorer la qualité des soins de santé offerts à sa population. Pour y parvenir, le pays a entre autres misé sur la restructuration de l’INFASS en faisant passer les programmes de formation au niveau universitaire.

C’est l’expertise de l’UQTR, dans les domaines des sciences infirmières, de la psychoéducation, des sciences de l’éducation, de la biologie médicale et de la pratique sage-femme, qui avait alors été sollicitée afin de former des étudiants et des formateurs gabonais.

«Les merveilleux résultats qu’on a obtenus depuis les cinq dernières années avec ce projet, c’est en soi la plus belle récompense que l’on puisse obtenir, mais de voir les efforts de tous les intervenants dans le projet reconnus à l’échelle nationale par le BCEI, je dois avouer que c’est vraiment un immense honneur», s'est réjoui Sylvain Benoit, directeur du Bureau de l’international et du recrutement de l’UQTR.

 

 

Au cours de cette période de 5 ans, l’INFASS, avec l’appui de l’UQTR, a également mis en place un programme de deuxième cycle s’adressant à un groupe d’infirmières et d’infirmiers afin de renforcer leurs compétences. À l’automne 2016, l’UQTR s’est réjouie d’accueillir la première enseignante de l’INFASS admise au programme de doctorat en psychoéducation.

Signe que la coopération fonctionne bien, l’entente entre le Gouvernement du Gabon et l’UQTR a été renouvelée pour cinq années supplémentaires au printemps dernier. Cette deuxième phase sera axée sur l’autonomisation des professeurs et des gestionnaires de l’INFASS et devrait se terminer en 2022.

Cependant, ce ne sera pas la fin des collaborations entre les deux partenaires qui, déjà, élaborent de nouveaux plans, notamment au niveau de la mobilité étudiante, de la formation continue ainsi que de la recherche.

A propos du Gabon

Le Gabon, en forme longue la République gabonaise, est un pays situé en Afrique centrale, traversé par l’équateur, frontalier de la République du Congo, de la Guinée équatoriale et du Cameroun.

C’est un pays forestier où la faune et la flore sont encore bien conservées et protégées dans treize parcs nationaux, dont le parc national de la Lopé, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une faible population, d’importantes ressources forestières et un pétrole abondant ont permis au Gabon d’être l’un des pays les plus prospères d’Afrique.

C’est, en effet, le pays affichant l’indice de développement humain le plus élevé du continent selon l’Organisation des Nations unies, disposant du deuxième revenu par habitant derrière la Guinée équatoriale et devant le Botswana. Le PIB a augmenté de plus de 6 % par an pour la période 2010-2012.

Potentiel économique

Le Gabon est un pays au sous-sol très riche. Il exporte du manganèse, du pétrole, du gaz, du fer, du bois et bien d’autres produits de son sol et de son sous-sol depuis longtemps. Les gisements ferreux de Bélinga au nord-est de Makokou, dont les réserves sont estimées à un milliard de tonnes ne sont pas encore exploités.

Les hydrocarbures représentent près de 50 % du PIB. La ville de Port-Gentil et ses environs (Cap Lopez) concentrent la majeure partie des activités pétrolières (raffinage, oléoduc, terminal pétrolier). Le deuxième secteur économique, en poids dans le PIB, est celui du bois, qui représente 13 % des exportations et 60 % des recettes d’exportation hors pétrole.

Le troisième secteur économique est celui des minerais, tel le manganèse, qui représente 4 % du PIB et 6 % des exportations du pays. Le Gabon est le deuxième producteur mondial de manganèse, après la Chine.

Ambassade du Gabon au Canada

4 Range Road. Ottawa (Ontario)
P.O. Box 368. K1N 8J5, Canada
Heures de service
Du lundi au vendredi de 9h00 à 16h00
Téléphone
(+1) 613-232-5301
(+1) 613-232-5302
Fax
(+1) 613-232-6916
Facebook
L’Ambassade est aussi active sur Facebook