Union ― Travail ― Justice

Actualités

Le Gabon aux Nations Unies

MINISTRE AFFAIRES ETRANGERES & SECRETAIRE GENERAL ONU

3 mars 2017 - Le Chef de la Diplomatie gabonaise, M. Pacôme MOUBELET BOUBEYA, a rencontré le Secrétaire Général des Nations Unies, M. António GUTERRES.


MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES
DE LA FRANCOPHONIE ET DE L'INTÉGRATION RÉGIONALE
chargé des Gabonais de l'étranger

-------------

Communiqué de presse

--------------

05 mars 2017

 


M. Pacôme MOUBELET BOUBEYA, Ministre d'Etat, Ministre des Affaires étrangères, de la Francophonie et de l'Intégration régionale, chargé des Gabonais de l'étranger, a été reçu en audience par M. António GUTERRES, Secrétaire général des Nations Unies, vendredi 3 mars 2017 au siège de l'ONU à New York.

Le Ministre d'Etat a félicité M. GUTERRES pour son élection à la tête du secrétariat des Nations Unies et a salué les réformes ayant conduit à la démocratisation du processus de sélection du Secrétaire général. Il a fait part de la satisfaction du Gabon et des pays de la CEEAC pour le précieux rôle du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA) dont le siège est à Libreville.

Le Ministre d'Etat a saisi cette opportunité pour réaffirmer l'engagement du Gabon en faveur des buts et principes des Nations Unies articulés autour des trois piliers paix et sécurité, développement et droits de l'homme. Il a souligné l'importance que le Gabon attache à la mise en œuvre du programme de développement durable à l'horizon 2030 (ODD) ainsi que de l'Accord de Paris sur les changements climatiques.
       
Il a informé M. GUTERRES du fait que le Président Ali BONGO ONDIMBA, à l'issue du Sommet de l'Union africaine de janvier 2017 à Addis Abeba, a été porté à la tête du Comité des chefs d'Etat africains sur les changements climatiques (CAHOSC). Le Ministre d'Etat a salué l'initiative du Secrétaire général de l'ONU d'organiser du 5 au 9 juin 2017 à New York une Réunion de haut niveau sur les océans à laquelle a été invité le Président de la République.

Sur la situation politique au Gabon, M. Pacôme MOUBELET BOUBEYA a présenté l'état de préparation du dialogue politique inclusif voulu par le Président Ali BONGO ONDIMBA en vue de reconstruire le lien social et consolider l'unité nationale quelque peu écornés suite à la crise post-électorale.

Le Comité ad hoc paritaire composé des représentants de la majorité et de l'opposition et chargé de préparer ce dialogue a déjà remis son rapport au Président de la République. Quatre thématiques ont été retenues : les réformes des institutions et la consolidation de l'Etat de droit ; les réformes électorales ; la modernisation de la vie publique ; la consolidation de la paix et de la cohésion sociale. Le rapport du Comité ad hoc prévoit l'implication des organisations internationales dont le Gabon est membre en cas de nécessité d'une facilitation. L'ONU pourrait donc être sollicité en cas de besoin.
 
M. GUTERRES s'est félicité de l'engagement du Gabon en matière de paix et sécurité, notamment à travers sa contribution à la stabilité en République centrafricaine. Il a salué les efforts déployés par le Gouvernement en vue d'assurer un climat social apaisé et une stabilité durable dans le pays. Il a fortement apprécié l'initiative du Président ALI BONGO ONDIMBA d'organiser un dialogue politique avec l'ensemble des forces vives de la nation et a encouragé la participation inclusive de tous les acteurs politiques.

 FIN

 

A propos du Gabon

Le Gabon, en forme longue la République gabonaise, est un pays situé en Afrique centrale, traversé par l’équateur, frontalier de la République du Congo, de la Guinée équatoriale et du Cameroun.

C’est un pays forestier où la faune et la flore sont encore bien conservées et protégées dans treize parcs nationaux, dont le parc national de la Lopé, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une faible population, d’importantes ressources forestières et un pétrole abondant ont permis au Gabon d’être l’un des pays les plus prospères d’Afrique.

C’est, en effet, le pays affichant l’indice de développement humain le plus élevé du continent selon l’Organisation des Nations unies, disposant du deuxième revenu par habitant derrière la Guinée équatoriale et devant le Botswana. Le PIB a augmenté de plus de 6 % par an pour la période 2010-2012.

Potentiel économique

Le Gabon est un pays au sous-sol très riche. Il exporte du manganèse, du pétrole, du gaz, du fer, du bois et bien d’autres produits de son sol et de son sous-sol depuis longtemps. Les gisements ferreux de Bélinga au nord-est de Makokou, dont les réserves sont estimées à un milliard de tonnes ne sont pas encore exploités.

Les hydrocarbures représentent près de 50 % du PIB. La ville de Port-Gentil et ses environs (Cap Lopez) concentrent la majeure partie des activités pétrolières (raffinage, oléoduc, terminal pétrolier). Le deuxième secteur économique, en poids dans le PIB, est celui du bois, qui représente 13 % des exportations et 60 % des recettes d’exportation hors pétrole.

Le troisième secteur économique est celui des minerais, tel le manganèse, qui représente 4 % du PIB et 6 % des exportations du pays. Le Gabon est le deuxième producteur mondial de manganèse, après la Chine.

Ambassade du Gabon au Canada

4 Range Road. Ottawa (Ontario)
P.O. Box 368. K1N 8J5, Canada
Heures de service
Du lundi au vendredi de 9h00 à 16h00
Téléphone
(+1) 613-232-5301
(+1) 613-232-5302
Fax
(+1) 613-232-6916
Facebook
L’Ambassade est aussi active sur Facebook